IN&acT a testé pour vous : le préservatif féminin

Le préservatif féminin, késako ?

Le préservatif féminin, est un moyen de contraception mais aussi, avec le préservatif masculin, le seul moyen de protection contre les IST.
Il se compose de deux anneaux, un large qui retient le préservatif à l’entrée du vagin, et un moins large qui se place au fond du vagin pour maintenir le préservatif qui vient épouser les parois du vagin.

C’est pour qui ?

– Pour les personnes allergiques au latex. Il est composé de en polyuréthane ou en nitrile synthétique, ce qui fait que c’est très fin et très résistant à la fois.
–  Pour les personnes qui souhaitent anticiper et ne pas s’arrêter au milieu des préliminaires pour chercher un préservatif. Contrairement au préservatif masculin, qui doit être mis juste avant la pénétration, le préservatif féminin peut être inséré jusqu’à 8h avant l’acte.
– Malgré son appellation, le préservatif féminin, peut aussi être utilisé par des hommes, notamment lors d’un rapport anal, en veillant bien à retirer le petit anneau du fond du préservatif.

Mode d’emploi :

preservatifF copie

Avantages et Inconvénients:

On a relevé plusieurs avantages au préservatif féminin:
– Possibilité de le mettre à l’avance et être tranquille pendant les préliminaires.
– Bien plus de sensations qu’avec un préservatif masculin (même les plus fins) : on ne le ressent presque pas.
– Pas besoin de se retirer juste après l’éjaculation, ce qui permet de profiter de câlins supplémentaires.
– Pas besoin d’adapter le préservatif aux mensurations du sexe de Monsieur, donc plus d’hésitations entre deux tailles de préservatifs, et notamment pour les « gros » sexes pour lesquels on peut avoir du mal à trouver des préservatifs adaptés.
– Sans latex, donc pas d’odeur de latex, et adapté aux allergiques.
– Bonus pour les filles : l’anneau extérieur vient apporter une stimulation supplémentaire au clitoris.
– De plus, il permet aux femmes d’avoir un contrôle sur leur protection et contraception.

En ce qui concerne les inconvénients :
– Parfois, on risque de « passer à côté ». Il faut guider le sexe de son partenaire à l’intérieur du préservatif, en prenant soin de bien écarter l’anneau externe, et faire attention si le sexe ressort pendant l’acte.
– Risque d’entendre des bruits qui ressemblent des grincements à cause des frottements. Pour atténuer cela, pensez à mettre un peu de lubrifiant.
– Il faut être à l’aise avec son corps pour aller insérer le petit anneau au fond de son vagin, mais aussi un peu d’entrainement, parce qu’on n’y arrive pas forcément du 1er coup.
– Le dernier inconvénient, mais non le moindre, est bien évidemment son prix élevé (environ 8,70 € la boite de 3 en pharmacie). Mais on peut en obtenir gratuitement dans les Centres de Planification et d’Education Familiale, dans les centres de dépistage et dans les associations de lutte contre le VIH.

Pour ma part, je préfère largement le préservatif féminin au masculin (ou classique), pour les avantages, et surtout pour les sensations bien plus présentes, et les partenaires avec qui j’ai eu l’occasion de l’utiliser ont apprécié aussi.

Articles récents

spycy Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *