Les Hépatites

« Hepar » signifie « foie » en Grec. L’hépatite est une inflammation au foie, causée majoritairement par un virus. Les symptômes varient d’un individu à un autre, mais son action peut aller jusqu’à la destruction partielle du foie. Si la majorité des hépatites se résorbent spontanément, elles peuvent persister, parfois plus de 6 mois rendant une greffe du foie nécessaire.

Rappel : à quoi ça sert un foie ?

Le foie est un organe du corps essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Situé sur le côté droit du corps, sous la cage thoracique, il sert notamment à transformer et stocker une partie des substances nutritives provenant de l’intestin. Il contribue également à garder un taux de glycémie stable (i.e. les glucoses dans le sang).

Finalement, ils aident à décomposer et rejeter les substances toxiques (présentent dans l’alcool, certaines drogues et médicaments…) pour qu’elles soient filtrées et éliminées

En gros, quand ton foie va pas bien, t’es dans la mouise coco.

Hépatite, l’Abécédaire :

Il y a plusieurs types d’hépatites. Ici, nous parlerons seulement des hépatites A, B et C.

Hépatite A :

Considérée comme « la moins grave » car le corps s’en défend plutôt bien tout seul. Une fois que des anticorps sont créés et présents, il est protégé à vie. Le virus de l’hépatite A peut être transmis en ingérant de l’eau ou des aliments contaminés. Les selles d’une personne contaminée peuvent souiller des aliments, l’eau, ou même les parties du corps de quelqu’un. Les aliments crus ou peu cuits peuvent également être un facteur de risque. Le risque est fortement accru dans les pays ou l’hygiène n’est pas très bonne. Lors de rapport sexuel, il est possible de se transmettre le virus en pratiquant un annulingus à une personne infectée.

Hépatite B :

Considérée comme « la plus famous » car c’est l’hépatite la plus présente dans le monde, elle en reste toutefois la plus mortelle. L’hépatite B provoque 2 millions de décès par an : c’est la deuxième cause de cancer dans le monde après le tabac. L’hépatite se transmet lors de rapport sexuel (les fluides corporels contiennent le virus) et par le sang. Il est 50 à 100 fois plus infectieux que du VIH. On peut en venir à bout naturellement, mais il y a un risque qu’il reste dans l’organisme, et cause de sérieux problèmes pouvant entraîner cancer et cirrhose.

Hépatite C :

Elle est considérée comme « la plus dangereuse », étant donnée sa résistance (80 % des hépatites C sont récurrents). Elle se transmet majoritairement par sang humain infecté (échange de seringue toussa toussa), mais aussi par rapport sexuel (voie génitale ou anale avec blessure => sangs infectés).

Quels sont les risques :

Une hépatite non soignée peut entraîner des complications graves :

  • Hépatite chronique : si elle n’est pas guérie au bout de 6 mois, elle est considérée comme chronique.
  • Cirrhose : si le foie est attaqué, il forme des cicatrices/barrières fibreuses pour se protéger. S’il en forme trop, ces barrières peuvent empêcher la circulation du sang dans l’organisme, ce qui n’est pas très cool. On appelle ça une cirrhose. 20 % à 25% des hépatites chroniques évoluent vers la cirrhose si le traitement n’agit pas pleinement ou s’il n’est pas bien suivi.
  • Cancer du foie : complication ultime d’une cirrhose.

Vous l’aurez compris, ça marche par étape, et ça serait bien de se faire diagnostiquer assez tôt pour éviter les soucis. Mais comment reconnaître les symptômes ?

Les Symptômes :

L’hépatite est une INFECTION qui n’entraîne pas forcément de symptôme. Ils apparaissent seulement en cas d’hépatite aiguë (souvent 2 à 8 semaines après la contamination) et peuvent s’apparenter à un simple état grippal (nausée, fièvre, maux de tête).

Voici toutefois une liste des différents symptômes qui doivent alarmer :

  • nausées,
  • fièvre, perte d’appétit, malaises abdominaux, jaunisse,urine foncée (mais genre, violant foncé).

Dépistage :

Le dépistage est recommandé pour les personnes ayant des pratiques à risques (sexuelles ou autres) car la maladie peut rester silencieuse pendant plusieurs années.

Il se fait par un simple prélèvement sanguin dans un institut spécialisé.

Se soigner ?

Hépatite A :

Le corps s’occupe de tout, pas de soucis à avoir.

Hépatite B :

Si le corps n’arrive pas à gérer tout seul (95 % des cas d’hépatites se guérissent seuls), il va falloir avoir recours à des médicaments. Ils vous seront prescrits par votre médecin en cas de diagnostic.

Hépatite C :

Même chose que pour Hépatite C, il faut des médocs qui sont efficaces dans 30 à 50 % des cas et agissent en moins de 48h

Prévention :

  • Éviter les pratiques sexuelles à risque / non-protégées
  • Porter des gants avant de toucher le sang de quelqu’un d’autre
  • Ne pas partager le matériel de toilette (type brosse à dents) car le virus est résistant à l’air libre.
  • On peut se faire vacciner contre l’hépatite B, mais il n’existe pas encore de vaccin pour l’Hépatite C.

C’est tout pour aujourd’hui, et n’oubliez pas si :

  • Vous avez essayé des drogues par sniff ou par injection

  • Vous avez eu une opération chirurgicale majeure

  • Votre mère, un membre de votre famille ou votre partenaire est porteur/se du virus de l’hépatite B ou C

  • Vous avez eu des examens médicaux trans cutanés ou recours à l’acupuncture

  • Vous vous êtes fait faire un piercing ou un tatouage

  • Vous avez eu des rapports sexuels non-protégés (buccal, vaginal ou anal)

VOUS DEVEZ VOUS FAIRE DÉPISTER !

 

Faites l’amour, faites le bien. <3

Articles récents

Bl0bfish Écrit par :

In girum imus nocte, et consumimur igni. Consommateur régulier de Kayak sur le Nozon, de palindromes boiteux et d'humours douteux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *