Le porn autrement ?

En voilà une drôle d’expérience ! Taper « pleasure » dans un site de streaming porn pour trouver du porn autrement. Comment en suis je arrivé à ça ?

De porn à porn

On trouve de tout dans la pornographie et ce n’est pas nos voisins du tag parfait qui me contrediront là dessus. D’ailleurs, le tag parfait resume assez bien la situation. Nous sommes en perpetuel recherche du tag parfait. Pour ceux qui ne sont pas habitué des sites pour adultes, les différentes videos sont organisé par tags. Ce sont des étiquettes qui permette de savoir ce que l’on va trouver dans tel ou tel video. Ainsi (selon la regle 34) il existe forcément une video pronographique sur internet en accord avec vos désirs. Mais pour trouver cette vidéo, il vous faut parcourir des dizaines et des dizaines de tags.

PornHub Network (le plus gros network de site de streaming pour adulte) donne regulièrement des données et des statistiques sur l’utilisation de ses plateformes (dont YouPorn, ExtremTube, Tube8,…). par exemple en 2015. En 2015, aux États Unis d’Amérique, le tag le plus recherché fut « step mom »… De quoi alimenter de nombreux fantasmes.

Sauf que cette classification des gonzos amène deux choses ; d’une part, un appauvrissement des films, qui se ressemblent tous, d’autre part, la production de films uniquement en fonction des demandes. Vous allez me dire, les deux sont liés, et vous aurez parfaitement raison. Si vous cherchez le tag « bdsm » sur pornmd (le meta moteur du pornhub network) vous verrez les mêmes scène, les même façon de filmer, les mêmes actrices…. tout ça n’est pas très représentatif de notre sexualité.

Nous sommes donc là dans un fast food de la sexualité. Une manière efficace mais pauvre en goût de combler rapidement notre appétit. Ce n’est pas forcement mal, mais existe-t-il une autre offre ? School Of Life à répondu à cela par deux choses, un site web et une video.

Pleasure et therapy

Voilà comment je me suis retrouvé à chercher le tag « pleasure » sur pornmd. Existe-t-il de la pornographie de fast-food qui me fasse l’effet de la salade de McDo ? Je suis plutôt déçu de cette recherche. J’y ai trouvé un porno que je n’avais pas l’habitude de voir, mais tout cela restait superficiel. Je n’ai pas retrouvé dans cette recherche ce que j’ai pu trouver dans certains livres érotiques (qui sont pourtant souvent bien plus trash que ce que nous montre le porno US).

J’ai beau écumer pornorama, je ne m’y retrouve pas ! Je dois dire que l’approche de School Of Life m’intrigue et leur site (bien que pauvre en contenu) a de quoi être plaisant. Déjà, contrairement à des sites de streaming, il n’agresse pas les yeux de dizaines de queue et de seins. Et puis on se plonge dans le contenu, et quel contenu ! Oui il y a là du plaisir. Il y a eu du plaisir à l’écrire et le photographier j’en suis convaincu. C’est enivrant, ça donne envie, c’est frais ! On à l’impression d’être dans un resto gastronomique de la capitale.

Sorti de cette nouvelle experience, j’ai plein de nouvelles questions qui me viennent. Est-ce que je viens de vivre une « thérapie » comme ils le disent dans le titre de leur site ? De quelle forme de sexualité ai-je envie d’être le spectateur ? À quel moment ai-je envie d’avoir une part de sexualité ? Dans mon lit, avant de dormir ? Dans le metro, sur le chemin du retour ? Avec quelqu’un ? Seul ? Peut-on partager des contenus pornographique et érotiques ?

Je me suis alors souvenu qu’une grande part de ma consommation érotique dans mes plus jeunes année était au format texte. Que ce soit sur de drôles de sites web, sur quelques forums, ou en format de poche à trimballer dans le train, j’ai lu beaucoup de litterature érotique. C’est ça ma forme à moi de sexualité. Je ne suis pas contre parfois un petit porno, pour aller vite et jouir de cette culture porn invraisemblable, mais je me retrouve mieux derrière des pages et des pages de discours érotique et pornographique où les langues déliées viennent carresser toute sorte de fantasmes plus ou moins avouables.

Et puis, un livre ça se prête, on en parle, on le raconte, on revient dessus, bref un livre offre plus de possibilité qu’une vidéo ressemblant à 10 000 autres.

Produire du fantasme

Puisque, pour moi, c’est par la litterature que les choses me paraisssent avoir du goût,, pourquoi ne pas m’y mettre moi aussi ? Après tout, j’écris des articles, pourquoi pas des nouvelles érotiques ? Cela ne m’empêche ni d’étudier, ni de travailler. Je deviendrais moi aussi un producteur de contenu érotique. J’aime pas mal cette idée !

J’aime tellement cette idée que je vous invite à faire de même ! Que ce soit par le dessin, la photographie, l’écriture, la vidéo, érotisez votre vie et celle des autres, car personne d’autre que vous ne pourra savoir ce qui vous fait réellement du bien. Et, qui sait, vous pourriez exciter votre voisin de métro…

Articles récents

flower Écrit par :

Passionné d'informatique depuis mon plus jeune age, je navigue entre les blogs sexo et les dernières news javascript. Toujours en quête de la dernière appli et de nouvelles rencontres, j'écume le web sexo pour trouver mon bonheur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *