Et l’amour dans tout ça?

et-l-amour

J’aime le sexe pour le sexe.

Comme introduction, cette phrase peut paraître choquante et pourtant elle ne devrait pas.

Dans une société où le sexe est désacralisé et est parfois un outil communication voire marketing, il est normal de supposer que les tabous et stéréotypes qui l’entourent s’envolent peu à peu. Et pourtant l’image de la femme reste celle d’une éternelle vierge romantique qui attend son prince charmant; ou du moins, qui ne couche pas à droite à gauche.

Parler de ma vie sexuelle à mon entourage peut être difficile car elle ne correspond pas à ma vie émotionnelle.

Mais pourquoi devrais-je forcément aimer romantiquement l’homme qui passe dans mon lit ? Après tout, il y vient assouvir une pulsion partagée, un besoin physique et non émotionnel.

Pourquoi dois-je être vue comme une salope quand lui passe pour un Don Juan?

Cette question connaît une multitude de réponses plus ou moins actuelles, plus ou moins acceptables.

Je ne cherche pas à faire un procès à notre société à travers cet article mais bien vous transmettre une réflexion.

Une femme peut aimer le sexe pour l’acte en lui même de la même façon qu’un homme peut avoir besoin de sentiments amoureux pour coucher.

Cette femme n’en est pas moins une femme, cet homme n’en est pas moins un homme.

Même si l’acte sexuel peut être un aboutissement émotionnel, un lien qui se renforce entre deux personnes (ou plus) à travers un plaisir charnel qui se partage, il peut être issu d’un consentement mutuel entre deux personnes à l’image d’un contrat à durée déterminée.

Nous arrivons au mot clé de toute cette réflexion : Le Consentement

Il est simple d’oublier ce qu’est réellement le consentement dans notre société de consommation où on obtient TOUT tout de suite alors que ce dernier est à la base de toute relation saine.

Un petit rappel en anglais car le consentement est une simple tasse de thé.

Nous sommes prompts à juger les relations éphémères issues des nouveaux moyens de rencontres virtuelles tel que Tinder, adopteunmec.com, et tant d’autres.

Cependant, la base même de ces sites n’est elle pas une mise en relation de deux parties étant sur la même longueur d’onde?

Ces personnes décident de se rencontrer par consentement mutuel et il est extrêmement simple de retirer son consentement ( principe du « un-match »sur Tinder) .

Certes le sexe est parfois vu comme une marchandise au même titre qu’une bouteille de lait ou des tomates, mais doit on juger péjorativement ce fait ?

Cela ne permet il pas d’élargir la norme de nos relations et, à terme, d’atteindre une société ou le sexe est redéfini selon les besoins de chacun?

Pourquoi ne pas avoir un sexe à la Walt Disney pour certains et un sexe plus banalisé pour les autres?

On en revient alors au titre de cette réflexion…

Et l’amour dans tout ça? Et bien c’est à vous de me le dire.

Articles récents

Chaton Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *