5 questions sur la masturbation féminine (la 2ème va vous faire halluciner)

Titre putaclik ? ok !

Témoignages ? ok !

Lubrifiant ? ok !

C’est parti pour le premier article de notre série « le sexe autrement » !


Sûrement le plus grand tabou autour de la sexualité, la masturbation féminine fait débat. Secret inavoué ou partagé, elle est surtout une source de honte et de culpabilité pour celles qui la pratiquent. Afin de démystifier cet acte, j’ai interrogé deux jeunes filles qui s’assument Hyppolite et Artémis.  A mi chemin entre le témoignage et le tuto, voici : la masturbation féminine pour les nuls.

Pourquoi tant de tabou autour de la masturbation féminine ?

La masturbation fait partie de la vie et ne fait de mal à personne. Elle est largement plus acceptée chez les hommes car on admet facilement qu’ils aient des pulsions sexuelles irrésistibles et qu’ils doivent les satisfaire rapidement afin de ne pas violer des femmes (lol). On imagine trop souvent que les filles ne sont intéressées que par les émotions et qu’elles n’ont aucune pulsion. C’est ainsi que les femmes qui profitent pleinement de leur liberté sexuelle sont très facilement catégorisées de grosses putes qui ne se respectent pas (c’est un autre débat et on reviendra très rapidement dessus). Messieurs, vous n’avez pas le monopole de la masturbation, plus de 85% des femmes l’ont déjà pratiqué, alors cessez !

Aline : Du coup, pourquoi les femmes se masturbent-elles ?
  1. Découvrir son corps :

Hyppolite : la raison principale est le manque, j’ai recommencé récemment, 6 mois sans mec c’est long !  Ma première fois était en prépa, c’est assez tard je crois, enfin, les mecs commencent plus tôt, vers 10 – 11 ans. En gros, chez les meufs la masturbation vient après le sexe, chez les mecs la masturbation vient avant le sexe. Bref, les premières fois c’étaient pour découvrir mon corps, comment apprécier davantage le sexe.  Quand l’on se masturbe on se connait davantage, toute personne est différente quand il s’agit de masturbation, certaines sont excitées quand on leur masse les seins, d’autres non. Chacun son délire quoi !  C’est aussi pour mieux baiser, guider davantage son partenaire, tu sais ce que tu apprécies et tu peux plus facilement guider un nouveau partenaire. Le dernier point porte sur la recherche de contrôle sur son corps:  une femme a plus facilement le contrôle sur son plaisir personnel que sur son partenaire.

Aline : Artémis tu veux compléter / ajouter ?

2. Assouvir ses besoins, son appétit :

Artémis :  tout simplement parce que j’aime ça. La masturbation je sais ce que j’aime et je peux penser à ce que je veux. Le sexe c’est différent, c’est une autre sensation.

Hyppolite: j’avoue, je me masturbais quand j’étais en couple, quand j’avais la flemme de l’appeler. Les hommes aiment se masturber même quand ils sont en couple, pour les femmes c’est aussi la même chose. Elles aiment se masturber, prendre du plaisir.

Aline :  bon passons aux questions gênantes, comment ? Pour les néophytes comme moi qui ne pratiquent pas, genre on fait comment ?

Hyppolite une fille qui se masturbe et qui assume c’est rare, il ne faut pas hésiter à demander, la plupart du temps, elles ne mentent pas sur le sujet, mais comme c’est tabou, voilà, ça peut être gênant. Dans la pratique, des doigts, une main qui pénètre, et l’autre qui fait autre chose. Perso, je sais que dans mon cas le pommeau de douche ne fonctionne pas. Sinon tu peux utiliser une serviette, la mettre entre tes jambes en position levrette et tu contractes. Efficace.

Artémis: je me prends pas la tête, mon majeur gauche et une main sur mes seins et c’est parti.

Aline :  du coup pas d’ambiance particulière, vous allez droit au but ?

Artémis : Oui je pense que certaines ont des trucs et astuces, moi c’est plutôt dans mon lit, mais ce n’est jamais prémédité. Du coup pas de préparation à l’avance, j’en ai envie et je le fait.

Hyppolite : Un peu comme Artémis, j’en ai envie et je le fais. Des fois je vais sur Youporn et je me tape des pornos lesbiens, parce que c’est plus centré sur le plaisir de la femme. Le porno mainstream est plus centré sur le plaisir de l’homme. Le porno lesbien paraît plus agréable, dans la mesure où c’est pas totalement surfait. Bon on sait que le porno c’est joué, mais le plaisir vient plus facilement devant du porno féminin ou ça parait moins surjoué. D’autres fois, je pense à mon ex, ça me fait plus d’effet que de mater du porno.

Aline : beaucoup de gens pensent que la masturbation est le seul moyen pour une femme d’atteindre le point G. Vous en pensez quoi, vous l’avez découvert, est ce vrai ?

Artémis : Euh je ne l’ai pas découvert, je sais même pas s’il existe. C’est peut être un mythe, je sais vraiment pas.

Hyppolite: même situation, en 3 ans de masturbation je n’ai toujours pas trouvé.

Aline :  en conclusion, la masturbation féminine, ça sert à quoi ?

C’est très rare d’être comblé par son partenaire, à mes yeux le sexe avec un partenaire c’est physique, c’est du partage, c’est du sexe pure. On recherche la durée et l’homme aura plus de facilité à être totalement comblé alors que nous on peut très souvent rester sur notre faim même si l’on apprécie ce qu’il nous fait. Alors que la masturbation, c’est plus intime, le plaisir est différent. Il est personnel. Quand tu te masturbes, tu te découvres plus facilement, tu es comblée et satisfaite.

Le must du must, c’est la masturbation mutuelle, c’est le Saint Graal, le plaisir partagé et comblé à l’état pur !

Aline :  belle conclusion. Merci les filles. 🙂

Dans un soucis d’anonymat, les noms ont été changés. Cet article n’a pas pour objectif de vous inciter à vous masturber, mais de ne plus en rougir ! Les plaisirs solitaires féminins ne sont pas des vices issus et doivent être dé-diabolisés, en effet on loue encore peu les bienfaits de la masturbation, pourtant nombreux.

Si vous voulez vous renseigner sur le sujet, nous vous retournons vers le site : https://www.omgyes.com/fr/about#/movement. Ce site porte sur différentes études effectuées sur des femmes concernant la masturbation et est malheureusement payant. Mais si vous êtes vraiment chaud(es), on lancera une petite cagnotte letchi et on testera tout pour vous (oui, je m’emballe).

J’espère que vous avez apprécié cet article et à vendredi pour un tout nouvel épisode qui fera rougir Cook’it.

En attendant, faites l’amour et faites le bien  !

Articles récents

Aline Écrit par :

Prude qui se respecte, j'enquête sur vos comportements et pratiques sexuelles.

2 Comments

  1. Aldrik Coispel
    28/02/2017
    Reply

    Super initiative mais contrairement à d’habitude je suis assez déçu par certains raccourcis fait sur la masturbation masculine. Et des raccourcis choquant !
    Alors comme ça on se masturbe pour éviter de violer des femmes !! Bravo bravo c’est une super définition de la masturbation masculine. Pour une association qui prône la liberté et l’acceptation sexuelle vous êtes tombés bien à côté de la plaque. Choké déssu.

    • Aline
      Aline
      28/02/2017
      Reply

      La comparaison entre masturbation masculine et masturbation féminine est totalement provocatrice, ironique, sarcastique, cynique et tous les autres styles possible pour faire comprendre qu’il n’y a vraiment aucune raison à ce que la masturbation féminine soit autant tabou. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *